titre ici
on s'en fout

codes du forum.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: barbe à papa :: pomme d'amour
avatar
Messages : 13
Date d'inscription : 27/09/2017
Admin
http://barbeapapa.fra.co
MessageSujet: codes du forum. Mer 27 Sep - 20:57
maeda . s a y u k i.
( 小雪 )
nom, prénom: maeda. (前田)  ((mae-da)). sans beauté, sans artifices, sans motifs, sans signification. maeda. simplement. ah. l’nom de famille. le nom qui donne de l’appartenance, ça ouvre des portes, ça éteint les rêves. ça attache, ça emprisonne ; ça fait sourire, ça fait frémir. mais l’sien, il est r i e n. nom de famille sans résonances. commun pour l’abandonnée. puis, c’est même pas un nom de famille. parce qu’elle avait pas de famille la fille maeda. sayuki. (小雪) ((sa-yu-ki)). petite neige. prénom donné comme son nom, à la volée alors que les cris d’un bébé abandonné résonne dans le monde. sayuki, c’est nippon, ça colle même pas avec les traces du pays du matin calme. mais oh, elle ose porter l’prénom à la perfection. petite neige, éphémère, froide, envoûtante. tout ce qu’elle est. puis, les années ont passés, et sayuki est devenu suki. suki, c’est encore plus simple. ce qu’elle n’est pas. sa(yu)ki.  naissance, âge: l’âge – durée écoulée depuis la naissance.  mais en vrai, qu’est-ce que l’âge ? simple mesure scientifique pour qualifier l’existence vécue d’un être vivant depuis sa naissance ? l’âge donné pour catégorisé une personne ; est-ce l’âge qu’on donne pour foutre la vie dans une des nombreuses cases de la société ? – ah, gamine, t’as vingt-et-un an, t’as encore toute la vie devant toi ! t’es encore jeune va, pas assez mature pour comprendre tout ça. qu'ils disent sans cesse, mais non. la vie, ça se résume pas qu’à un chiffre. l’âge ça veut rien dire, c’est juste un nombre, une paire de chiffre, juste pour faire bien sur les papiers d’identités. juste un genre. parce que suki, oh suki, elle ne sent pas jeune, elle ne se sent pas vieille, elle se sent juste coincée dans la mauvaise ère. puis, suki, elle a les années qui s’effondrent, les mois qui se meurent, les semaines qui défilent, les heures qui s’écoulent, les minutes qui s’enchaînent et les secondes, elle ne les sent plus. ça fait vingt-deux hivers qu’elle se traîne sur la planète terre, bientôt un hiver de plus au compteur. elle était pas prévue suki, elle est juste arrivée, comme ça. comme un cheveux sur la soupe, comme un cadeau déposé par le mensonge du père noël. parce que suki, elle est née le vingt-cinq décembre, à tokyo, loin de ses racines. suki c’était le –mauvais- cadeau surprise dans la famille, c’est l’bébé qu’on a découvert alors qu’elle avait déjà sept mois. déni de grossesse qu’ils ont dit. mais c’était trop tard. suki, c’était l’inconnu, l’pas voulue. suki, elle est née, elle n’était même pas désirée puis elle a été jetée suki. origines: bohémienne. bo-hé-mienne. la bohème, elle est mienne. suki, elle sait pas d’où elle vient, elle est venue, elle vit. c’est tout, l’carpe diem qui est ancré entre ses cuisses à l’encre de chine. c’est la liberté, l’insouciance, la fureur de vivre qu’elle puise dans les regards, dans les sourires, c’est l’amour de la vie qu’elle puise dans les nuits sans lendemain. suki, c’est la bohémienne, l’enfant du monde. celle qui a frôlé plus de terres anciennes que n’importe qui. elle s’invente suki, se fait son chemin, se créer ses fils rouges à coup de paroles, à coup de gestes. aucunement besoin de savoir d’où elle vient, tout ce qui lui importe c’est ce qu’elle a fait, ce qu’elle va faire. ce qu’elle a vécu hier, ce qu’elle vivra demain. signe: capricorne. ♑️  statut civil: she wanted a storm to match her rage. suki, c’est pas la fille d’une vie, c’est pas la fille d’une nuit non plus. c’est l’intouchable, la sauvage. trop amoureuse de l’indépendance, de sa liberté, trop volage, trop carnage, elle fait des ravages suki. l’idée de n’être liée qu’à une seule personne lui est insupportable. avec suki, il n’y a pas de notion de fidélité, puisqu’il n’y a pas de question de couple. suki, elle vole, survole, butine. une un–attached en puissance, elle s’invente, s’imagine dans les bras qu’elle veut conquérir, elle existe sur l’épiderme qu’elle conquit. orientation: you look like a winter night. i could sleep inside the cold of you. les regards, les caresses. suki, c’est l’éveil du plaisir, c’est la connexion. le plaisir de la chair. esmeralda des temps modernes, elle se laisse envoûter par les formes généreuses de ces filles de venus, elle se laisse attirer par les silhouettes de ces hommes de mars. elle aime charmer suki, sensuelle jusque dans la voix. suki, elle marche au coup de cœur, au coup de reins, quelle importance. suki, c’est pas l’étiquette de la société. ou si il y en a une, ce serait bisexuelle. il n’y a pas de genre quand on aime, quand on embrasse. une bouche reste une bouche. occupation: suki, elle est pas étudiante, elle sait pas ce qu'elle voulait faire quand on lui a demander pour son avenir, suki, elle voulait juste vivre. mais pour vivre, elle a besoin d'argent. alors suki, c’est devenu l’insomnie. le jour et la nuit. mais suki, elle change de job comme de chemises, c’est la liste des expériences aussi longues que ses conquêtes. suki, elle sait tout faire qu’elle dit, une touche à tout. suki, elle peut promener une dizaine de chiens à te réparer ta moto, suki, elle peut faire du babysitting à enfiler la chemise de secrétaire. suki, elle ne s’attarde pas, elle n’y arrive pas. elle n’aime pas la routine, elle n’aime pas l’habitude. aujourd’hui, elle bosse comme femme de ménage, trimbalée un peu partout dans les établissements privés, mais demain, qu’est-ce que ce sera ? qu’importe, elle ne regarde pas le programme du lendemain. carpe diem, tout ce qu’elle se demande encore c’est qu’elle robe va-t-elle porter avec les escarpins gucci pour aller danser ce soir. parce que suki, la sauvage, elle est danseuse, elle envoûte ces monsieur désespérés d’attention, c’est l’string dévoilé en fin de soirée qui déborde de billets. c’est l’indécence qui joue avec l’insouciance. situation monétaire: l’bonheur qui s’achète à coup de billets vers sur la table. suki, elle bien. assez pour savoir que si demain elle ne veut plus bosser, elle peut dormir sur ses deux oreilles. et l’argent qu’elle gagne par ses jobs ne servent qu’à combler ses caprices, l’fond est beaucoup plus profond. suki, on se moquait d’elle parce que ses parents étaient bizarres, trop peace and love, mais dieu sait qu’ils sont riches ses parents. riche à crésus. un péché mignon: les caresses dans les cheveux. une peur: coulrophobie; peur des clowns. une sucrerie: les bonbons à la cerise. une boisson: milk-shake au beurre de cacahuète. groupe: 桜 ( s a k u r a )

g a s h i n a
sage comme un carnage

keyboards generous, joyful, smiling, dork, ambitious, brave, unselfishly, amazed, tender, passionate, nice, tactile, liar, fearful, teases, mock, mischievous, extrovert, silent, weird, awkward, jealous, savage, free, mysterious.

s a y u k i  --- suki. c’est le mélange d’un hivers ensoleillée. c’est le jour et la nuit, le soleil qui rayonne dans ses sourires, la lune qui étincelle ses pupilles. l’extrême à son plus bel apogée. suki, c’est l’indomptable, la sauvage. elle respire l’insolence, elle expire l’insouciance. elle vit, à fond, trop vite, elle dépasse la limite autorisée avec le sourire candide sur le bout de ses lèvres, c’est le rire qui éclate lorsqu’on essaye de la retenir. suki, on ne la retient pas, on ne l’attache pas. sa liberté, elle en est amoureuse, son indépendance est sa plus belle compagne. elle a toujours vécut comme ça suki. suki, c’est le corps qu’on veut conquérir, c’est l’esprit qu’on voudrait comprendre. suki, c’est une boîte de pandore, boîte qui a perdu sa clé. suki, elle est intelligente, peut-être un peu de trop, le Qi n’a jamais été mesuré, mais elle ne dit rien, elle observe, retient. elle est surtout curieuse. curieuse de tout, curieuse d’un rien. curieuse de comprendre comment fonctionne le monde, comment fonctionne les humains. elle est joueuse, s’amuse à se fondre dans cette masse pour en comprendre les rouages. elle est passionnée, passionnante dans tout ce qu’elle entreprend, pourtant, elle se lasse vite suki, elle change tout le temps, ne s’attarde jamais.  incapable de se poser, intenable, ne s’attache pas plus qu’au plaisir de la chair. suki, elle a des sentiments, positifs, négatifs, mais elle ne connait pas le mot amour, l’amour profond, véritable. utopie qu’elle s’est décidée d’abandonner lorsqu’elle était gamine, lorsqu’elle a compris qu’elle n’était pas celle qu’on enfermerait dans une cuisine pour préparer les petits plats du mari et des gosses. alors elle s’amuse, profite de la vie dans ses plus beaux moments. avec la candeur d’une gamine de vingt-deux ans.

I. suki, c’est d’abord ce corps qu’on remarque, qu’on admire. ce corps qu’on aimerait posséder, qu’importe la durée. c’est la chute de rein impressionnante, cette longueur de jambes qui fait jalouser, c’est cette peau presque hâlée, au gout de miel, c’est cette chevelure si noire, si envoûtante. la bohémienne dans toute sa splendeur. c’est ce regard qui captive, cette bouche qui fait du bien, qui fait du mal. c’est cette apparence qui cache l’esprit aussi large que la galaxie.  II. l’écriture. chose qu’elle cache. écrire ses textes. quelle ironie, elle qui s’exprime sur tout et rien. pourtant, suki, elle a tellement de choses à dire, tellement de choses qu’elle ne peut dire. des textes secrets, inconnus des autres. où elle livre les mots qu’elle ne sait exprimer, les pensées qu’elle réussit à coucher avec des mots incapables d’être prononcés ; suki, c’est plus de douze journaux intimes. c’est des heures à écrire, à ressentir, à étudier, à analyser. c’est le bordel de mot qui a la fin, ressemble à son jardin secret. III. lire. évolution d’un genre, d’une âme. parce que suki, elle s’est façonnée par la lecture. son éducation, elle s’est construite sous les tentes de fortunes avec sa cousine alors qu’elles lisaient toutes deux des histoires de grands. suki, elle aime lire les autres, les idées, les ressentis ; parce qu’au fond, suki, elle tente aussi de se chercher, de trouver des choses ressemblantes. suki, c’est une bibliothèque monstre, des livres à foison, de la connaissance dans tous les genres. IV. suki c'est le mystère, les habits qui claquent, c'est les talons toujours à ses pieds, c'est la luxure sans savoir d'où ça vient. V. suki, c’est l’abandonnée, la rejetée. mais suki, c’est rapidement devenu la fille de jane et charles. couple hippy qui n’avait que de l’amour à revendre. c’est l’enfance sur la route, c’est les soirs bordés par les chansons, c’est l’amour à profusion. c’est l’indépendance qu’elle se bouffait jour et nuit, indépendance qu’elle n’a jamais voulu lâcher. c’est la gamine qui a visité plus de terres que n’importe qui sans savoir qu’elle est la sienne.  VI. la photo. voir, vouloir ressentir, brandir, appuyé. capté, immortalisé. depuis toute petite, suki elle se traîne un appareil photo dans les mains, dans son sac. si elle ne l’a pas, il y a une partie d’elle qui lui manque. le puzzle inachevé de son être. l'appareil, c'est l’extension de son âme. elle capture tous les moments de la vie. de son point de vue, tout à une signification. mais suki, c’est une vieille âme. c’est pas l’appareil numérique, non, c’est le vieux polaroid. le one shot de la vie ; parce que pour elle, les secondes ne se ressemblent jamais. les sourires, les regards, la gestuelle non plus. et soyez sûr d’une chose, vous apparaissez au moins une fois, sur l’une de ses photos.
w o n d e r l a n d / kass.
( personnage inventé ) dc. ( @"inoue sakura" ) encore moi, encore une fille. ouais j'sais, j'baigne dans l'abus. tant pis. mais promis, l'prochain c'est un mec et un bg. on y croit fort.
( feat. lsm )
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 13
Date d'inscription : 27/09/2017
Admin
http://barbeapapa.fra.co
MessageSujet: Re: codes du forum. Mer 27 Sep - 20:59
ren
( nam joohyuk  ♡ , kim jisoo, lee jongsuk )
nom, prénom: nom au choix, ren  (恋) - l'amour, un mensonge pour lui. naissance, âge: date de naissance au choix, né à tokyo. vingt-trois ou vingt-quatre ans. origines: totalement japonaises, famille nippone. statut civil: dans une relation avec une fille choisie par sa mère. il feint l'amour, prétend pour les dîners et la délaisse dès le jour levé. pas amoureux, volage mais en couple pour faire plaisir à ses géniteurs. orientation: bisexuel discret car il ne faudrait pas choquer sa communauté. ren aime tout et tout le monde. occupation: étudiant en commerce, héritier d'un empire. fils à papa. situation monétaire: le compte en banque bien garni qui attire, ren n'a jamais eu de problèmes financiers et peut avoir une vie paisible sans rien faire.
ren, l'insolent. toujours à jouer les durs. il est fier, sa confiance en lui est inébranlable. c'est quelqu'un d'assez matérialiste, voire même snob. il aime croire qu'il est le meilleur, qu'il peut tout obtenir de tout le monde. ren, c'est quelqu'un de très persuasif. il est capricieux, c'est un grand gamin. il est souvent imprudent, irresponsable même. mais derrière cette façade, il y a un autre ren. celui qui a peur de l'engagement, peur d'avoir mal. alors monsieur préfère faire du mal, éloigner ceux qui pourraient le briser. ren, il a besoin de tout contrôler. d'avoir le pouvoir. il le faut, c'est une nécessité; surtout pour un héritier. ren est un grand compétiteur et un mauvais perdant. il est assez séducteur même si la plupart du temps, c'est juste pour se prouver qu'il plaît. une question d'estime. ren est assez égoïste, protecteur seulement avec les privilégiés et si son intérêt le permet.



ren est né dans une famille très fortunée. il a toujours eu ce qu'il voulait. s'il se pense indépendant, il ne l'est pas tant que ça. il obéit beaucoup à ses parents et ne veut pas les décevoir. il n'a pas eu une enfance spécialement heureuse. on lui offrait tout ce qu'il voulait parce qu'il ne recevait pas d'affection. ses parents étaient souvent absents et ça l'a affecté sans qu'il ne l'avoue pour autant. _ son [b]adolescence[/b] a été banale pour un héritier. il sortait, rencontrait des investisseurs pour se faire un nom et voir comment les choses se déroulent. ren participait également à beaucoup de compétitions. il devait se montrer, se créer une bonne réputation pour faire honneur à sa famille. c'était une grande pression sur les épaules et ça l'est toujours.

_ après le lycée, il a commencé à étudier dans une bonne fac et cela même s'il ne le méritait pas forcément. juste une question d'argent. c'est grâce à des amis communs qu'il a rencontré nao. son ami devait sortir avec la meilleure amie de nao et il l'a emmené avec lui; c'est un coup de foudre vu que ren, il avait toujours été volage. ils ont commencé une liaison et c'est au fil du temps que ren a commencé à s'attacher à nao. sauf que lui, c'est un peureux de l'engagement alors il a vu l'opportunité de reprendre sa liberté lorsque les amis se sont séparés.


(la suite est dans la seconde partie :hh: )


( bittersweet symphony ft. ikeda nao ) rencontre hasardeuse mais leurs yeux ne cessent de se chercher. attirance indéniable, incontrôlée. alors c'est sous la lueur des lampadaires que survient le premier baiser. le premier d'une longue série. ren, garçon cruel. une liaison secrète naît alors entre eux. ils se cachent, disparaissent dans la nuit noire pour se voir. ils sont jeunes, deux étudiants. et nao croit à l'amour, le vrai. il se berce dans de belles illusions. ren l'aime et il l'aime aussi, pas vrai ? mensonge. leurs amis se séparent et ren sonne la fin de cette histoire. ren, il détruit tout. souffle sur le château de cartes et nao, il n'a que l'amertume pour lui tenir chaud le soir. la douleur, plus personne sur qui se reposer. il se souvient de ren qui lui sourit, lui dit que ça n'a jamais été de l'amour entre eux. de la baise, il les réduit à ça. cœur naïf en miettes, nao devient un autre. insensible, il couche tous les soirs. il essaie d'oublier ren. ren, l'enfoiré, ancré sur sa peau, dans son cœur. et même si cette histoire date de trois ans, c'est mission impossible. personne n'égale ren. ses caresses, son souffle. sa façon de le regarder, juste lui. nao a cherché mais il ne l'a pas trouvé dans les autres hommes. cœur de salope mais corps fidèle. c'est jamais la même. et aujourd'hui, il le déteste toujours. et cette haine resurgit facilement quand ren passe la porte de l'hôpital, de sa salle de consultation. le choc sur leurs visages. le dégoût sur celui de nao et un sourire qui se peint sur les lèvres de ren. ça fait longtemps ose t-il dire. il a raison mais pas assez pour que nao ne ressente rien. et il le soigne, touche à nouveau sa peau, essaie ne pas repenser au passé. pourtant les flashs lui reviennent. connard. et si nao pensait que ce ne serait qu'un jour malchanceux, il y en a eu d'autres. ren est revenu à l'hôpital et dans sa vie. il joue les blessés, fait en sorte que nao s'occupe de lui pour le torturer. il l'invite à sortir, lui sourit. il joue, il joue et nao refuse ses invitations à chaque fois. sauf que ren ne s'arrête pas. nao sait qu'il ne doit pas céder mais dès qu'il croise son regard, il y a cette lueur. l'étincelle qu'il cherche à noyer. l'envie, celle de le retrouver. ren, amour intemporel.

( scared of love (ren) )
ren, il a réellement quitté nao car il avait peur de l'aimer. il commençait à tomber amoureux et c'était la première fois pour de vrai. donc panique et il le largue, lui ment sur leur relation. ren, il fait sa vie mais il garde nao dans un coin de sa tête. les années passent et il y a quelques mois, sa mère lui demande de se fiancer. il accepte mais ne se considère pas 'en couple' ou 'fiancé' pour autant. alors quand par hasard il voit nao à l'hôpital, c'est le choc. et l'idée naît, celle de le retrouver. il a envie de lui, que nao lui appartienne. ren, malgré l'anneau qui trône à son doigt; il revient. invite nao à boire un verre, un café ou n'importe quoi. il l'attire vers lui quand nao désinfecte les plaies, ses mains glissent, ses lèvres s'approchent des siennes. réaction violente alors ren attend. il continue, force pour que nao lui revienne. il sait qu'il peut l'avoir, qu'il doit l'avoir. ren, l'égoïste. encore cette histoire chaotique, pleine d'amertume, de non-dits et de nao qui a bu ses paroles. qui a cru que ren ne l'avait jamais aimé. nao, il ne voit que sa peine, sa colère. mais ren lui manque. terrible attirance. surtout que ren, il pourrait encore fuir. oui, courir loin de ses sentiments, les enterrer une nouvelle fois. l'amour, ça fait peur non ?


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 13
Date d'inscription : 27/09/2017
Admin
http://barbeapapa.fra.co
MessageSujet: Re: codes du forum. Mer 27 Sep - 20:59
blossoming youth
le contexte
‹ but do you feel like a young god ? ›

Les yeux rivés sur l'horizon. Les gens défilent, les visages aussi. Tokyo, la capitale de l'Est. Ville effervescente, toujours en mouvement. Le pays du soleil levant, ils en sont les illustrations. Ils veulent être acceptés. Jeunesse fougueuse, aventureuse ; ils surfent sur les tendances, ils les créent. La monotonie n'est pas pour eux. Ils ont encore des étoiles plein les yeux, ils ne sont pas vieux. Et c'est de leurs mains qu'ils façonnent leurs destins, enfants curieux. Ils sont demain et les jours d'après, une génération qui veut être approuvée. Oubliées les remarques, bannis les regards noirs; ils ne veulent que des sourires, une approbation de leurs aînés. Ce monde est beau, grand. Pourquoi devraient-ils se cacher ? Mentir sur leur identité ? Ils ont un besoin d'appartenance, le désir d'une nouvelle chance. Qu'ils soient optimistes ou non, confiants ou pas, cette vie est la leur et ce futur, ils le construiront. Fleurs fanées ou en pleine éclosion, peu importe. Chacun toque à la porte de l'acceptation. Ils ne demandent pas à être tolérés, pour eux ce n'est pas assez. Ils visent à être reconnus, à exister sans aucune ombre planant au-dessus de leurs têtes. Ils sont jeunes, assaillis par des obligations qui se confondent avec des fardeaux. Et eux, ils veulent se défaire de ce chemin tout tracé, s'éclipser de cette vie pré-fabriquée. Les aiguilles tournent trop vite sur l'horloge, à quoi bon se perdre en mensonges ? Emplies de nouveaux songes, ces jeunes âmes sont à la conquête d'une société épanouissante. Papillons enchaînés ou dans leurs chrysalides, ils doivent déployer leurs jolies ailes; celles-ci sont bien trop belles pour ne pas voler. Jeunesse engagée, en quête d'identité, c'est leurs yeux qu'ils veulent ouvrir et les ratures qu'ils souhaitent corriger. Société en retard, il faut courir vers la liberté. Passion folle mais leurs yeux brillent de mille lueurs : ils ont espoir.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 13
Date d'inscription : 27/09/2017
Admin
http://barbeapapa.fra.co
MessageSujet: Re: codes du forum. Mer 27 Sep - 20:59
les déesses de by
( les filles déjà prises )

personnalités prises | scénarios libres | personnalités réservées



a b c d e

Bae Joohyun | IreneKwon Yeonmi
byun jung ha | jungha masuda nana
choi jinri | sulliueda kaeko
célébrité | nom de scènenom prénom
célébrité | nom de scènenom prénom



f g h i j

hyun seung hee ito tsubame
Im Jin Ah | NanaMinami Hikari
ju kyeol kyeong | kyulkyungfujii yuna
kim hee jeong | heejeonginoue sakura
jeon somi | somimiyazaki niji
jularat hanrungroj | jularatbai lalin
jung jinsoul | jinsoulono akemi
jung soo jung | krystzlkanzaki rina
célébrité | nom de scènenom prénom



k

kang seul gi | seulgiokada kaori
Kim Chungha | Chung Hahimiko mia (27/09)
kim jennie | jennieishii sumire
kim jung eun | kim lipby
kim minji | jiuegawa aika
célébrité | nom de scènenom prénom
célébrité | nom de scènenom prénom



l m n o

lee ji eun | iutanaka emiko
lee sun mi | sunmimaeda suki
michelle audreyanaueda hanae
ni ni | ni niji suhim
célébrité | nom de scènenom prénom
célébrité | nom de scènenom prénom



p q r s t u

park chae young | rosénomura yoko
park sooyoung | joyshoji blue
serena motola | serena sugaya nahoko
célébrité | nom de scènenom prénom
célébrité | nom de scènenom prénom
célébrité | nom de scènenom prénom



v w x y z

yooon bora | bora (ex-sistar) yamanaka maiko
célébrité | nom de scènenom prénom
célébrité | nom de scènenom prénom
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 13
Date d'inscription : 27/09/2017
Admin
http://barbeapapa.fra.co
MessageSujet: Re: codes du forum. Mer 27 Sep - 21:04
september 2017
( fiche des rps effectués )
rps en cours

nom du rp → ueda aiko

nom du rp → nom prénom

nom du rp → nom prénom

nom du rp → nom prénom

nom du rp → nom prénom
rps terminés

nom du rp → nom prénom

nom du rp → nom prénom

nom du rp → nom prénom

nom du rp → nom prénom

nom du rp → nom prénom
total de réponses : 05
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 13
Date d'inscription : 27/09/2017
Admin
http://barbeapapa.fra.co
MessageSujet: Re: codes du forum. Mer 27 Sep - 21:05
ueda kaeko

(情報) on l'appelle poupée au crépuscule, mais à l'aube elle devient salope (情報) 23 ans (情報) née à tokyo au japon. (情報) half japanese, half asshole (情報) corps à vendre (情報) hétérosexuelle (情報) sugar baby entretenue par les plus riches et les plus salauds, accessoirement hôte (情報) strings décorés d'argent sale, qu'elle utilise principalement pour aider la fratrie et combler l'inutilité de sa mère (情報) elle vit partout et nulle part, le seul bercail c'est celui des ueda - et encore, y passe-t-elle seulement assez de temps ?

(人格) elle vivait de l’amour et se perd aujourd’hui dans la haine, entre deux draps trempés de sueur et d’autres choses qu’on ne nomme pas elle vivait dans la fierté et se confond aujourd’hui dans la haine de ce qu’elle est devenue aussi dégoûtée par son être que consciente de sa beauté elle vivait dans la pauvreté et aujourd’hui l’argent lui coule entre les cuisses
kaeko c’est cette fille aux allures de princesse à l’odeur de reine qui flaire le fric tellement bien qu’on pourrait l’appeler chienne et pourtant elle reste fidèle mais fidèle à elle-même et à la fratrie c’est cette nana qui grimpe sur les genoux de qui lui promettra quelques bijoux quitte à lui tirer un peu les cheveux quitte à lui ouvrir la lèvre dans un baiser trop fiévreux
kaeko elle ne tombe pas amoureuse non, elle se contente d’aimer le corps et les courbes de les embrasser comme si elle ne voyait plus que ça et on l’aime, on l’aime quand elle danse et qu’elle s’expose avec si peu de honte qu’on la croirait née pour baiser mais quand elle attrape quelqu’un elle le veut pour elle et rien que pour elle, même si c’est qu’un soir, qu’une nuit et qu’elle partira avec le contenu de son portefeuille
on susurre pas le nom d’une autre fille dans l’oreille de kaeko
on pense pas à une autre paire de jambes avec kaeko
on regarde pas quelqu’un d’autre quand on est avec kaeko
et elle se justifie, kaeko, en ramenant sa participation dans la maison, en réglant des factures que leur maternelle est incapable de gérer ; fille aînée, mère improvisée et si mauvais exemple qu’elle perd une bonne partie de sa crédibilité
kaeko elle est devenue accro à ces trucs que les riches font, à la vie qu’on mène quand on a pas de responsabilité et un million de billets à brûler et elle veut goûter à cette existence elle veut vivre dans l’or et s’en injecter dans le sang
et peut-être qu’elle tombe amoureuse, parfois
d’une suite de zéros sur des chèques qu’on lui signe au petit matin, après une soirée qu’on qualifierait de passionnée si on lui avait pas gravé salope dans les os
(逸話) elle jure rarement mais violemment ♡ a l'air aussi douce qu'elle est accessible ♡ fille facile, à l'image de sa mère ♡ ne tombe pas amoureuse ♡ offre son corps avec autant de ferveur qu'elle refuse de céder son coeur ♡ possessive alors qu'elle navigue d'un portefeuille à un autre ♡ prend graduellement l'habitude de passer ses nuits ailleurs ♡ se hait un peu plus chaque jour, lors de ces moments laids où elle constate qu'elle s'apparente de plus en plus à mme ueda ♡ contradictoire au possible, il lui arrive de murmurer non tout en acquiesçant ♡ on la soupçonne d'être high 95% du temps, pourtant on ne la voit fumer que du tabac ♡ depuis qu'elle a commencé, d'ailleurs, elle n'a pas eu à acheter le moindre paquet ♡ habituée à emprunter des affaires qu'elle ne rendra jamais, elle fouille constamment dans les armoires de ses frères et de sa soeur ♡ attachée à sa famille plus qu'à toute autre chose sur terre, mère exclue ♡ consciente de ses atouts physiques, s'en sert le plus possible et se justifie en utilisant l'argent récolté au profit de la fratrie ♡ souvent comparé à une poupée ♡ boit plus de bubble teas que d'eau ♡ se gave aussi de mochis mais déteste ceux au thé vert ♡ déteste les fast foods et le gras en général ♡ attirée par la richesse, probablement croqueuse de diamants ♡ ne refuse jamais un cadeau ♡ n'en fait par ailleurs jamais, si ce n'est aux ueda ♡ superstitieuse, elle hait le chiffre quatre ♡ porte des lunettes pour lire, à force d'avoir trop passé de temps devant les écrans ♡ ne lit que très rarement, ce qui fait qu'elle oublie ses lunettes la plupart du temps ♡ a la fâcheuse tendance d'abandonner quelqu'un dès lors qu'il creuse un peu trop dans sa vie.

(逸話) bon à savoir: elle flirte énormément, même en dehors du boulot. tant que vous avez l'air friqué (ou d'autres critères, tant que ça lui plaît) y a moyen qu'elle tente le coup. elle a tendance à considérer les autres femmes comme des obstacles au premier abord, et à les jalouser si elles ont l'air plus wealthy qu'elle, ou qu'elle sont accompagnées par un homme qui lui aurait plu. il est possible de l'apercevoir un peu partout, mais surtout dans des endroits mal fréquentés.

kaeko's searches

(M | CLIENTS) friqués, il suffit qu'ils lui offrent une poignée de billets et elle leur appartiendra le temps d'une soirée. mais pas d'amour véritable avec kaeko, non ; seulement du sexe, s'ils ont les moyens de l'acheter.

(F/M | RUN AWAY) des personnes chez qui elle peut dormir, lorsque a devient trop dur de faire face aux responsabilités - c'est plus ou moins rare, mais ça arrive malgré tout.

(M | EXS) elle a beau vendre ses services, quelque par elle a eu une vie, et vous en avez fait partie. échec, rupture difficile ou non, quelque chose de doux ou de violent, peu importe. c'est terminé.

(F/M | BUDDIES) sortez-la, hébergez-la, faites-lui voir des jolies choses et changez-lui les idées.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 13
Date d'inscription : 27/09/2017
Admin
http://barbeapapa.fra.co
MessageSujet: Re: codes du forum. Mer 27 Sep - 21:29
Code:
nique ta mère

Spoiler:
 

Citation :
nique ta mère
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 13
Date d'inscription : 27/09/2017
Admin
http://barbeapapa.fra.co
MessageSujet: Re: codes du forum. Jeu 28 Sep - 12:35
lalin
23 ans
célibataire
hétéro
chercheuse en psycholinguistique
¥ ¥ ¥ ¥
la bande cosmique

Cosmos, Orion, Nova, Lune. Quatre amis qui furent inséparables durant leurs années de lycée, puis qui se perdirent de vue. À première vue, il pouvait sembler curieux que ces quatre-là s'entendent si bien, étant aussi différents les uns des autres qu'il leur était possible de l'être, mais c'est cette diversité qui formait justement une cohésion, Cosmos représentant l'intelligence, Orion, la force, Nova, la beauté, et Lalin, la douceur.

members

1
cosmos | 24 ans | coeur | hétéro | interne en médecine | ¥¥¥¥ | class president | avatar, avatar | libre/réservé/pris
Cosmos, c'était à la fois le président et le premier de classe. D'origine japonaise, il grandit en Thaïlande, son père étant posté à Bangkok, chargé des affaires étrangères à l'ambassade du pays du soleil levant. Élève modèle, Cosmos a toujours remporté les prix d'excellence aussi bien pour le volet académique que pour le volet sportif (durant le lycée, il s'entraîna avec Orion à la boxe thaïlandaise sous la supervision du grand-père de Lalin). Doté d'un charisme et d'un leadership innés, le jeune homme possède toutes les qualités requises pour convaincre les foules de se joindre à sa cause. Il ferait un excellent politicien, mais c'est vers la médecine qu'il s'est tourné. Revenu s'installer au Japon à la fin du lycée avec ses parents, il vit aisément dans un chic quartier de Tokyo. Cosmos, il a tout : le physique, le charisme, l'intelligence, les ressources, mais il n'est pas heureux.

2
orion | 24 ans | cœur | orientation | casseur de gueules (combats clandestins) | ¥¥ | le badboy | avatar, avatar | libre/réservé/pris
Orion, il tient plus d'un loup solitaire que quoi que ce soit d'autre, mais il s'est laissé entraîné par la bande, sans pour autant se sentir sur le même pied d'égalité avec les autres, étant issu d'un milieu modeste. Fils d'une mère thaïlandaise monoparentale, cette dernière s'échina à l'ouvrage afin d'offrir à son fils une bonne éducation, ce malgré tous les mauvais coups que le garçon pouvait manigancer, peu enclin aux études (c'est surtout contre l'élitisme des écoles privées qu'il en avait). Pendant ses années de lycée, il s'entraîna avec Cosmos à la boxe thaïlandaise sous la supervision du grand-père de Lalin, puis à ses dix-huit ans, il disparut brusquement (raison au choix). Aujourd'hui, il vit dans un appartement paumé de Tokyo, enchevêtré dans les affaires douteuses liées aux yakuzas. Orion, c'est un homme qui se cherche et qui ne s'est pas encore trouvé.
3
nova | 23 ans | cœur | orientation | mannequin/actrice | ¥¥¥¥ | drama queen | lee sung kyung, seon hwang | libre/réservé/pris
Nova, elle ressemble trait pour trait à Cheon Song Yi dans My Love From the Stars. Au lycée, c'était la fille que tous les garçons rêvaient d'embrasser (Cosmos et elle faisaient bien la paire). Sa silhouette, grande et svelte, ses cheveux soyeux, sa peau blanche rendaient toutes les filles vertes de jalousie. Fille d'une riche famille thaïlandaise, née pour briller, Nova entama à l'âge de dix-huit ans une carrière de top-modèle à l'international en signant un contrat avec une agence de mannequinat. Aujourd'hui basée à Tokyo, elle poursuit sa carrière glamour devant les appareils photos et les caméras, en vogue comme jamais. Nova, c'est un mélange explosif de vanité et de vulnérabilité, convaincue de la suprématie de sa beauté et dépendante du culte que lui vouent ses fans, quitte à s'y noyer.

more +

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: codes du forum.
Revenir en haut Aller en bas
codes du forum.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Les codes du forum
» Elsass-Hattrick.com : Le forum de la communauté alsacienne
» [MOC] Les bionicles 2010 du Forum
» Si quelqu'un cherche le forum des spiritum-deos
» Forum RP

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
barbe à papa :: barbe à papa :: pomme d'amour-
Sauter vers: